Povești și poezii

Cinci poezii în limba franceză


Literatura franceză este renumită și pentru capodoperele lirice, deci, iubitoare fiind de poezie, nu aveam cum să ratez un articol cu poezii în franceză.

Poezii in franceza

Am ales așadar cinci poezii în franceză pe care vă invit să le savurați.

1. Mères, l’enfant qui joue à votre seuil joyeux de Victor Hugo

Mères, l’enfant qui joue à votre seuil joyeux,
Plus frêle que les fleurs, plus serein que les cieux,
Vous conseille l’amour, la pudeur, la sagesse.
L’enfant, c’est un feu pur dont la chaleur caresse ;
C’est de la gaîté sainte et du bonheur sacré,
C’est le nom paternel dans un rayon doré ;
Et vous n’avez besoin que de cette humble flamme
Pour voir distinctement dans l’ombre de votre âme.
Mères, l’enfant que l’on pleure et qui s’en est allé,
Si vous levez vos fronts vers le ciel constellé,
Verse à votre douleur une lumière auguste ;
Car l’innocent éclaire aussi bien que le juste !
Il montre, clarté douce, à vos yeux abattus,
Derrière notre orgueil, derrière nos vertus,
Derrière nos malheurs, Dieu profond et tranquille.
Que l’enfant vive ou dorme, il rayonne toujours !
Sur cette terre où rien ne va loin sans secours,
Où nos jours incertains sur tant d’abîmes pendent,
Comme un guide au milieu des brumes que répandent
Nos vices ténébreux et nos doutes moqueurs,
Vivant, l’enfant fait voir le devoir à vos coeurs ;
Mort, c’est la vérité qu’à votre âme il dévoile.
Ici, c’est un flambeau ; là-haut, c’est une étoile.

2.Chanson d’automne de Paul Verlaine

Les sanglots longs
Des violons
De l’automne
Blessent mon coeur
D’une langueur
Monotone.

elefant.ro

Tout suffocant
Et blême, quand
Sonne l’heure,
Je me souviens
Des jours anciens
Et je pleure

Et je m’en vais
Au vent mauvais
Qui m’emporte
Deçà, delà,
Pareil à la
Feuille morte.

3.Chopin de Marcel Proust

Chopin, mer de soupirs, de larmes, de sanglots
Qu’un vol de papillons sans se poser traverse
Jouant sur la tristesse ou dansant sur les flots.
Reve, aime, souffre, crie, apaise, charme ou berce,
Toujours tu fais courir entre chaque douleur
L’oubli vertigineux et doux de ton caprice
Comme les papillons volent de fleur en fleur;
De ton chagrin alors ta joie est la complice:
L’ardeur du tourbillon accroit la soif des pleurs.
De la lune et des eaux pale et doux camarade,
Prince du desespoir ou grand seigneur trahi,
Tu t’exaltes encore, plus beau d’etre pali,
Du soleil inondant ta chambre de malade
Qui pleure a lui sourire et souffre de le voir…
Sourire du regret et larmes de l’Espoir!

4. J’ai dit à mon cœur d’Alfred de Musset

J’ai dit à mon cœur, à mon faible cœur :
N’est-ce point assez d’aimer sa maîtresse ?
Et ne vois-tu pas que changer sans cesse,
C’est perdre en désirs le temps du bonheur ?

Il m’a répondu : Ce n’est point assez,
Ce n’est point assez d’aimer sa maîtresse ;
Et ne vois-tu pas que changer sans cesse
Nous rend doux et chers les plaisirs passés ?

J’ai dit à mon cœur, à mon faible cœur :
N’est-ce point assez de tant de tristesse ?
Et ne vois-tu pas que changer sans cesse,
C’est à chaque pas trouver la douleur ?

Il m’a répondu : Ce n’est point assez,
Ce n’est point assez de tant de tristesse ;
Et ne vois-tu pas que changer sans cesse
Nous rend doux et chers les chagrins passés ?

5. D’Anne qui lui jeta de la neige de Clément Marot

Anne, par jeu, me jeta de la neige,
Qui je cuidais froide certainement ;
Mais c’était feu; l’expérience en ai-je,
Car embrasé je fus soudainement.
Puisque le feu loge secrètement,
Dedans la neige, où trouverai-je place
Pour n’ardre point ? Anne, ta seule grâce
éteindre le feu que je sens bien,
Non point par eau, par neige, ni par glace,
Mais par sentir un feu pareil au mien.


Vezi întreaga colecție de poezii.

Dacă îți place să citești poezii in franceză, vezi articolul cărți in franceză gratuite pentru mai multe capodopere.
elefant.ro

Lasă un răspuns

carturesti.ro